Postface





Postface


Ni échec, ni victoire mais une très grande espérance !


Ce volume a essayé de rappeler l'essentiel de ma pensée et le cheminement de ma recherche sur ce que je considère comme l'un des plus grands enjeux de la vie de l'Église en notre temps : la mise en branle de son potentiel de forces vives, par la promotion de l'apostolat des laïcs.

On trouvera dans ces pages bien des répétitions et bien des lacunes. On dira aussi que je n'y ai rien dévoilé de nouveau, sinon ce que d'autres ont dit mieux que moi. Et tout cela sera juste. C'est bien vrai d'ailleurs que j'ai toujours dit la même chose tout au long de ma vie ! et je ne m'en repens pas. Le tout n'est pas de lancer des nouveautés, mais de poursuivre le royaume de Dieu. Avec les moyens qui m'ont été donnés, c'est cela que j'ai essayé de faire tout simplement, par mon ministère sacerdotal parmi les laïcs.

Mais aujourd'hui, j'ai voulu dire encore une fois, et avec force, ce que ma conscience considère comme la volonté de Dieu : Le monde a besoin d'apôtres laïcs et l'église doit les former !

On s'est questionné pour savoir si l'on devait parler d'un échec de l'Action Catholique ? Je réponds volontiers que la question me paraît mal posée. Toute mon expérience ma montré qu'il faut plutôt se

« Avons-nous voulu et préparé par tous les moyens un authentique laïcat ? »

Il n'y a ni échec, ni victoire, mais une très grande espérance, au cœur de tous les hommes et au cœur de l'Église, leur Mère. Car déjà, le Christ a vaincu le monde.

Pour moi, devant l'avenir, je suis résolument optimiste.

Le tout est de vouloir le laïcat, avec toutes ses exigences les plus profondes. A ceux qui hésitent, qui ont peur des laïcs — des laïcs majeurs - je dirai qu'il faut y croire, et y croire loyalement. La foi est la première condition qui permet l'éveil des laïcs. Foi qui suppose la confiance dans la grâce de l'Esprit Saint et dans la charité qu'il a répandue au cœur de tout homme.

Nous ne sommes qu'aux premiers balbutiements de notre effort pour promouvoir ce laïcat dans l'Église.

Tout ce que j'ai dit dans ces pages est « le secret » de ma vie sacerdotale. Un secret que j'ai toujours dit - que j'ai crié ! — sur toutes les places publiques.

Il n'est autre que le secret de l'Église, qui appelle tous ses fils, au nom du Christ, à accomplir sa mission, l'unique mission.

C'est aussi le secret de l'engagement de milliers et de milliers de laïcs qui, à entendre cet appel et à en découvrir la sublime grandeur, n'ont pas hésité à engager toute leur vie dans l'aventure apostolique, au service du Christ et de leurs frères.

Et par le jeu d'une divine et irréversible solidarité entre le prêtre et le laïc, c'est la vision de leur engagement qui a souvent provoqué, soutenu, alimenté, aiguillonné mon incessante recherche.

Gloire en soit au Père, au Fils et à l'Esprit-Saint.

Bruxelles, septembre 1962


Comments